Notre séjour
aux Îles-de-la-Madeleine
accompagné d'un groupe
en 2021

Province de Québec
Menu aux Îles-de-la-Madeleine
Avion et aéroport : Avion et aéroport
Cap-aux-Meules : Auberge MadeliCap-aux-MeulesChâteau MadelinotExcursions en merFatimaL’Abri de la TempêteL’Étang-du-Nord
Grande-Entrée : Grande-EntréePort de pêche
Grosse-Île : Grosse-ÎleLa Petite École RougeMines Seleine
Havre-Aubert : Église Saint-François-XavierHavre-AubertLa GraveLe Site d’Autrefois
Havre-Maison : Fromagerie du Pied-De-VentHavre-MaisonLa Maisonnée des ÎlesLa MéduseLe BarbocheuxLe Fumoir d’Antan
Pointe-aux-Loups : Pointe-aux-Loups
Notre séjour aux Îles-de-la-Madeleine d’une durée de 8 jours du 6 au 13 juillet d’un groupe de 8 personnes, soit :
La-gang-de-voyage
Sylvie et Pierre
Sylvie et Daniel
Flore et Luc
Nicole et Richard

Partis en avion d’une durée d’environ une heure et demie, nous avons loués des véhicules.
Nous avons visité 6 îles des 7 qui constituent l’archipel long de 100 km. La route principale est la 199, mais les routes secondaires nous ont permis de découvrir un paradis panoramique avec ses falaises de grès, phares, grottes, dunes, ports, plages, buttes, lagunes et surtout l’air marin et le vent qui est constant.
Nous avons visité les sites les plus importants de chaque île.
Nous étions à la fin de la saison du homard, nous avons eu la chance de rencontrer des homardiers qui déchargeait leurs dernières prises. Les gens sont vraiment accueillants avec leur petit accent.
Quand on dit que nous ne voulons pas partir des îles ceci est devenu une réalité pour le groupe.
Bon visionnement !!!

Information sur les Îles-de-la-Madeleine

Géographie et histoire sur les Îles-de-la-Madeleine

Logo_iles-de-la-Madeleine

L'archipel est situé environ au centre du golfe du Saint-Laurent, trônant sur les hauts-fonds entre la péninsule gaspésienne et l'île du Cap-Breton (Nouvelle-Écosse), à 82 km au nord de l'Île-du-Prince-Édouard et à 152 km à l'ouest-sud-ouest de Terre-Neuve.
Le territoire, anciennement très boisé, est maintenant l'objet de reboisement continu et est recouvert de forêts à près de 25%. Il est aussi très dunaire, offrant près de 300 km de plages.
Au sud de l'archipel se trouvent deux îles très différentes l'une de l'autre : l'île du Havre Aubert est la plus grande, la plus boisée et est habitée par des francophones. La seconde, l'île d'Entrée, habitée par des anglophones, est une petite île non reliée par les dunes, dominée par la plus haute colline (Big Hill) de l'archipel et dotée de quelques arbres seulement, réunis en un petit boisé.

Les îles de l'archipel sont principalement reliées par quatre longues dunes et deux ponts :

  • L'île du Havre-Aubert
  • L'île de la Grande-Entrée
  • L'île du Havre-Maisons
  • L'île du Cap aux Meules
  • L'île aux Loups (où se trouve la localité de Pointe-aux-Loups)
  • La Grosse-Île
  • La Pointe de l'Est, dite aussi l'île de l'Est.

L'archipel comprend aussi, détachés du groupe principal :

  • L'île d'Entrée
  • L'île Brion
  • Les Rochers aux Oiseaux
  • L'île du Corps-Mort

les_iles_carto

La MRC des Îles de la Madeleine est constituée de deux municipalités et de huit villages avec une population totale de 14,232 résidents en 2020. Les résidents se nomment des Madelinots.
Pour la plupart des descendants des Acadiens, les Madelinots ont vécu surtout de l'agriculture et de la pêche, et, surtout, aujourd'hui, de celle du homard.
Le déclin de la pêche du poisson a favorisé à faire du tourisme une activité économique aussi importante, qui a transformé la vie économique des Îles particulièrement rapidement dans les années 1990 et 2000.
L'exploitation minière du sel, à la mine Seleine et la chasse aux phoques sont d'importantes source de revenus pour les Madelinots, cette dernière se déroulant au mois de mars, profitant de la mise bas des phoque du Groenland et à capuchon sur la banquise. Il est à noter que la chasse des blanchons (petit du phoque) est interdite depuis 1988.
Aujourd'hui en 2020, bien que l'industrie de la pêche (exploitation et transformation) demeure la première activité économique de l'archipel, l'industrie touristique s'est quant à elle hissée au deuxième rang avec des retombées évaluées à quelque $50 millions par année.

À savoir sur les naufrages :

713 naufrages ont été comptabilisés sur les îles, dus à de fortes tempêtes et à ses hauts-fonds, ce qui donne aux Îles-de-la-Madeleine le triste titre du plus grand cimetière marin en Amérique du Nord. Le dernier naufrage à ce jour est celui du Nadine, qui coula le 16 décembre 1990, à quelques kilomètres des côtes. Le premier naufrage est celui du Essex, en 1741, au Corps-Mort.

Vue panoramique et aérienne des Îles

Vue-aerienne-des-Iles_1920px-1

Vue-aerienne-des-Iles_1920px-2

Vue-aerienne-des-Iles_1920px-3

Google Map des Îles-de-la-Madeleine
Lecteur audio
      Pierre Robichaud chante aux Îles-de-la-Madeleine
Partager ce voyage
Voir d'autres voyages

Notre séjour à Québec en 2021

Notre séjour à Tadoussac en 2020